Hao Shiming

Diplômé en 2000 de l’Académie des Beaux-Arts de Tianjin, Hao Shiming (1977-) perfectionne sa technique au fil des années et, au fur et à mesure, évacue tout aspect figuratif de son travail. Il laisse place à un geste plus libre, développe une répétition gestuelle, jusqu’à saturer différents supports de caractères. A travers la calligraphie, Hao Shiming nous dévoile son oeuvre sensible à la réflexion et philosophie chinoises.

Herta Müller

C’est dans le paysage qu’Herta Müller vient puiser la matière de son œuvre. Non que sa peinture, ou ses dessins, soient faits sur le motif, mais parce qu’ils semblent, au contraire, en procéder. Ce qu’elle trace – car la ligne, incisée, sinueuse, flottante, est son vocabulaire – concentre, sur un mode économe et sensible, la mémoire de ses pérégrinations dans le monde, et la sensation corporelle qu’elle en conserve.
Il y a, dans cette façon de peindre, une façon allusive, non ostentatoire, de dire « j’étais là » qui donne à ses œuvres toute leur force.
L’art, pour Herta Müller, est de l’ordre de l’expérience : cette chose qui, lorsqu’on la vit, nous transforme.
Ainsi, d’un tableau l’autre, l’artiste trace son chemin : cette trace éphémère qu’on laisse derrière soi, brève inscription poétique de notre présence au monde, le sillage.

Pierre Wat

Pierre Buraglio

Né en 1939, vit et travaille à Maisons-Alfort

S’il a longtemps été un « peintre sans pinceaux », Pierre Buraglio n’a jamais cessé de se référer au grands mouvements de l’art et de la peinture en particulier. Dans ses assemblages, ses collages, ses peintures, les fragments, morceaux, traces, saisis, juxtaposés, rapprochés, qu’ils soient pris dans l’histoire de l’art ou dans son environnement immédiat, composent un portrait par fragment, où l’artiste lutte avec les différentes facettes tant de sa personnalité que du monde tel qu’il est.

Gilles Altieri

Né en 1944, vit et travaille à Toulon

Gilles Altieri développe une abstraction gestuelle généreuse sur toile ou sur papier qui privilégie le dialogue de la couleur et du noir dans la liberté du geste, pour aboutir à des compositions énergiques et sensibles. Il a été le charismatique directeur de l’Hôtel des Arts de Toulon.