Anna Mark

Née en 1928 en Hongrie, vit et travaille à Paris

Issue d’un milieu de poètes et d’intellectuels, elle a étudié la peinture à l’Ecole des Beaux-arts de Budapest, puis exercé le métier de décoratrice de théâtre. Elle a quitté la Hongrie en 1956. Après avoir séjourné à Sarrebruck, elle s’est installée en 1959 à Paris, où elle vit et travaille aujourd’hui.
Après avoir peint à l’huile, elle s’intéresse à d’autres techniques : gravure, dessin à la plume, relief de poudre de marbre, pastel, gouache. Elle réalise une œuvre abstraite, marquée par une construction architecturale.
Les gouaches d’Anna Mark sont marquées, au fil des ans, par une double évolution: dans les formes ( d’une forme centrée au dialogue de deux ou plusieurs formes qui s’articulent autour d’un vide) et dans les couleurs qui ont évolué du noir aux couleurs de terre, puis , à partir de 2012, aux rouges lumineux (gouaches nommées d’abord Rouges de Pompéi). Dans ces dernières œuvres, la géométrie architecturale dévoile une fantaisie de nuances qui s’emboitent, s’entrechoquent, s’allient, se fondent. Les vibrations lumineuses participent à cette alchimie mystérieuse pour nous donner à voir une œuvre qui irradie, illumine l’espace jusqu’à nous. Les déclinaisons, le singulier, le pluriel de cette « Langue du Rouge » qu’Anna Mark sait si bien nous transmettre dans ses gouaches, nous parlent.

Avec l’exactitude des artistes constructiviste, Anna Mark a élaboré une œuvre abstraite d’une grande rigueur, marquée par la géométrie le vide et l’ombre.  « Là où le temps rencontre le lieu naissent les ombres. Elles sont mes sujets et mes outils. Je dessine avec l’ombre. »